Parcours Gestion des catastrophes et des risques naturels

Crédits ECTS : 
60
Lieu(x) de la formation : 
Montpellier
Composante(s) : 

Présentation

Le Master première année (M1) Gestion des catastrophes et des risques naturels offre aux étudiants une formation approfondie en géographie et aménagement centrée sur la gestion territoriale, l’analyse spatiale et l’expertise locale et intégrée des risques naturels. La plupart des risques d’origine naturelle sont abordés (avalanches, cyclones, mouvements de terrain, inondations, séismes, tsunamis, incendies de forêt, volcanisme…) et tous les volets de la chaîne de diagnostic et de gestion des risques sont traités : mécanismes des aléas, diagnostics de vulnérabilité, évaluation des dommages, retours d’expériences, scénarios spatialisés, plans de prévention des risques naturels, plans de gestion de crise...

Il s’adresse aux étudiants qui se destinent à la recherche en géographie et aménagement et aux métiers liés à la gestion des territoires et à la prévention des risques naturels.

La première année du master Gestion des catastrophes et des risques naturels a plus particulièrement pour fonction d’initier les étudiants aux méthodes de l’expertise par le traitement des données géographiques, la collecte d’informations (enquêtes) et la pratique de terrain (excursion, stage) tout en leur permettant de présenter en fin d’année un projet de recherche sous forme d’un véritable mémoire.

Savoir-faire et compétences

- Maîtriser les outils et les méthodes de la recherche et de l’expertise en géographie aménagement (traitement des données, enquête de terrain, analyse quantitative et qualitative, cartographie, SIG...),

- Acquérir des connaissances en géographie des risques et de l’aménagement du territoire ainsi que de la réglementation en matière de prévention des risques,

- Avoir une pratique du terrain et des études de cas auprès des acteurs de la gestion des risques (collectivités territoriales, services de secours, syndicats de bassin…),

- Développer une excellente maîtrise de l’écrit (rédaction d’un mémoire de recherche scientifique) et de l’oral,

- Avoir des capacités d’analyse, d’interprétation, de synthèse et développer une réflexion critique,

- Maîtriser une langue vivante étrangère et plus particulièrement l’anglais.

Conditions d'admission

En M1 :

Cette formation est ouverte à la candidature des étudiants titulaires des diplômes sanctionnant les études du premier cycle.

L'admission en M1 dépend des capacités d'accueil fixées par l'université et est subordonnée à l'examen du dossier du candidat par le jury de sélection de la formation.

Tout étudiant souhaitant candidater en M1, y compris ceux ajournés à la première année de Master, doit déposer son dossier de candidature sur le portail Ecandidat de l'université.

Critères d'évaluation des dossiers de candidature :

  • Adéquation du profil du candidat avec les pré-requis de la formation
  • Prise en compte du parcours académique, des notes de Licence, CPGE, Master 1 (redoublants), du classement et des mentions obtenues
  • Stages et expériences professionnelles
  • Mobilité
  • Motivation
  • Projet professionnel
  • Recommandations
  • Vie extra-universitaire.

Pour plus d'informations, consulter les rubriques "Public cible" et "Pré-requis nécessaires".

 

Vous êtes salarié (du public ou du privé) ou demandeur d’emploi et vous souhaitez vous inscrire à l’université, contactez le SUFCO : ufr3.fc @ univ-montp3.fr

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) est possible, contactez le SUFCOvae@univ-montp3.fr

Les étudiants internationaux doivent se renseigner sur la procédure spécifique développée sur le site de l’université : International> Études à Montpellier en LMD

Public cible

Licences conseillées pour l'accès au M1 :

- Licence Géographie et aménagement
- Licence Sciences de la terre
- Licence Sciences et technologies
- Licence Sciences pour l'ingénieur

Pré-requis nécessaires

Pré-requis en termes de connaissances et de compétences : 

 

- Savoir mobiliser les connaissances et compétences acquises en géographie générale, aménagement, analyse spatiale, cartographie, géomorphologie, géosciences et hydrosciences pour l'analyse et la gestion des risques naturels sur les territoires, en France ou dans le Monde.


 - Avoir des compétences dans le diagnostic territorial de risque et dans le retour d'expérience des catastrophes naturelles depuis l'acquisition des données sur le terrain et leurs géotraitements jusqu'à la formulation de mesures de prévention.

 

- Pour les candidats non francophones, le niveau de français B2 est requis.

Responsable(s) de la formation

Frédéric Leone (frederic.leone @ univ-montp3.fr)

Freddy Vinet (freddy.vinet @ univ-montp3.fr)

Contact(s) administratif(s)

Secrétariat Master Géographie, aménagement, environnement et développement (M.geo.ufr3 @ univ-montp3.fr)

Bât. C - Bureau 04
Téléphone : 04 67 14 55 17

Salariés, demandeurs d'emploi, alternants : ufr3.fc@univ-montp3.fr (ufr3.fc @ univ-montp3.fr)

Bâtiment B (4ème étage)
Téléphone : 04 67 14 55 89
Site web : SUFCO

Poursuite d'études

Poursuite d'études possible à l'université Paul-Valéry après le M1 :

- M2 Gestion des catastrophes et des risques naturels (sur dossier de candidature)

- M2 MEEF parcours Histoire géographie (accès possible soumis à condition après avis de la commission pédagogique)

- Autres masters (sous réserve d'acceptation)

 

Poursuite d’études sur le plan national :

Retrouvez l'intégralité des diplômes nationaux de Master proposés par les établissements d'enseignement supérieur en France :
https://www.trouvermonmaster.gouv.fr/

Finalités professionnelles et débouchés

Après le M1 :

- Les concours de l’enseignement et de l’éducation,

- Les concours de la fonction publique,

- Les métiers de l’aménagement et de la gestion du territoire, de la prévention et d’anticipation des politiques publiques (chargé de mission des risques naturels, aménageur, cartographe, bureaux d’études, collectivités territoriales, services de l’État, sociétés d’ingénierie…),

- Les métiers de l'international et de l'humanitaire (agences internationales, ONG, Croix-Rouge...).