Parcours Ingénierie en archéologie préventive

Crédits ECTS : 
60
Lieu(x) de la formation : 
Montpellier
Composante(s) : 

Présentation

Le Master première année (M1) Ingénierie en archéologie préventive (IAP) propose aux étudiants une formation complète et de haut niveau axée sur un double enseignement, scientifique et technique et des stages de longue durée en archéologie préventive. L’enseignement est dispensé par des professionnels de l’archéologie préventive, des enseignants-chercheurs, des chercheurs du CNRS, du Ministère de la Culture et des collectivités territoriales.

Dès la première année, ce parcours permet aux étudiants de se sensibiliser aux nombreux domaines de cette discipline par la mise en commun d’un grand nombre d’unités d’enseignement proposées dans d'autres parcours de la mention.

Il s’adresse aux étudiants qui se destinent à la recherche archéologique, et aux métiers où l’on doit exercer des responsabilités scientifiques dans le domaine de l’archéologie préventive.

La première année du parcours Ingénierie en archéologie préventive vise plus particulièrement à initier les étudiants aux méthodes de la recherche par le traitement des données archéologiques et la collecte et la diffusion des connaissances tout en leur permettant de présenter en fin d’année un projet de recherche sous forme d’un véritable mémoire.

Un stage de fouilles obligatoire d’une durée de 5 semaines maintient un contact étroit avec le terrain ; des ateliers pratiques et des séminaires scientifiques sont proposés par des intervenants extérieurs issus du monde professionnel, démontrant  ainsi la volonté d’axer le contenu du master sur la formation à la recherche par la recherche et sur la formation à un métier.

Savoir-faire et compétences

- Acquérir une solide connaissance des cultures archéologiques de la Préhistoire récente à l’Antiquité (parcours Préhistoire et Protohistoire et master Mondes Anciens parcours Archéologie de la Méditerranée antique) ainsi qu’en paléoenvironnement et géoarchéologie (parcours Bioarchéologie),

- Maîtriser les outils les plus actuels et les méthodes de la recherche archéologique,

- S’initier aux techniques de la fouille archéologique en contexte préventif et en milieu spécifique,

- Pratiquer la fouille archéologique et savoir analyser de manière critique les résultats,

- Développer une excellente maîtrise de l’écrit (rédaction d’un mémoire de recherche scientifique) et de l’oral (présentation de sujets de cours),

- Avoir des capacités d’analyse, d’interprétation, de synthèse et développer une réflexion critique,

- Maîtriser une langue vivante étrangère et plus particulièrement l’anglais.

Structure des enseignements

Conditions d'admission

En M1 :

Cette formation est ouverte à la candidature des étudiants titulaires des diplômes sanctionnant les études du premier cycle.

L'admission en M1 dépend des capacités d'accueil fixées par l'université et est subordonnée à l'examen du dossier du candidat par le jury de sélection de la formation.

Tout étudiant souhaitant candidater en M1, y compris ceux ajournés à la première année de Master, doit déposer son dossier de candidature sur le portail Ecandidat de l'université.

Critères d'évaluation des dossiers de candidature :

  • Seuil d'admissibilité : 12/20
  • Adéquation du profil du candidat avec les pré-requis de la formation
  • Prise en compte du parcours académique, des notes de Licence, CPGE, Master 1 (redoublants), du classement et des mentions obtenues.
  • Expériences fouilles archéologiques : 5 points
  • Niveau (notes) : 5 points
  • Parcours : 5 points
  • Projet professionnel et motivation : 5 points

 

Pour plus d'informations, consulter les rubriques "Public cible" et "Pré-requis nécessaires".

 

Vous êtes salarié (du public ou du privé) ou demandeur d’emploi et vous souhaitez vous inscrire à l’université, contactez le SUFCO : ufr3.fc @ univ-montp3.fr

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) est possible, contactez le SUFCOvae@univ-montp3.fr

Les étudiants internationaux doivent se renseigner sur la procédure spécifique développée sur le site de l’université : International> Études à Montpellier en LMD

Public cible

Licences conseillées pour l'accès au M1 :

- Licence Histoire de l'art et archéologie

- Licence Histoire

- Licence Sciences de la terre

- Licence Sciences et technologies

Pré-requis nécessaires

Pré-requis en termes de connaissances et de compétences :

- 4 semaines minimum de fouilles dirigées par un archéologue rattaché à un laboratoire de recherche, attestées au plus tard au 1er septembre de l'année d'inscription.

- Connaissances et compétences acquises dans le cadre de la formation initiale des licences citées dans la rubrique "Public cible".

- Pour les candidats non francophones, le niveau de français B2 est requis.

Responsable(s) de la formation

Réjane Roure (rejane.roure @ univ-montp3.fr)

Contact(s) administratif(s)

Secrétariat Master Archéologie (muriel.richard @ univ-montp3.fr)

Bât. C - Bureau 013
Téléphone : 04 67 14 23 76

Salariés, demandeurs d'emploi, alternants : ufr3.fc@univ-montp3.fr (ufr3.fc @ univ-montp3.fr)

Bâtiment B (4ème étage)
Téléphone : 04 67 14 55 89
Site web : SUFCO

Poursuite d'études

Poursuite d'études possible à l'université Paul-Valéry après le M1 :

- M2 Ingénierie en archéologie préventive (sur dossier de candidature)

- M2 Préhistoire, Protohistoire (sur dossier de candidature) 

- M2 Géoarchéologie, bioarchéologie (sur dossier de candidature)

- M2 Mondes Anciens parcours Archéologie de la Méditerranée antique (sur dossier de candidature)

 

Poursuite d’études sur le plan national :

Retrouvez l'intégralité des diplômes nationaux de Master proposés par les établissements d'enseignement supérieur en France :
https://www.trouvermonmaster.gouv.fr/

Finalités professionnelles et débouchés

Après le M1 :

- Les concours de l’enseignement,

- Les concours de la fonction publique (concours du CNRS, de l’INRAP, du Ministère de la Culture, collectivités territoriales…),

- Les métiers de la culture et du patrimoine (médiation et animation culturelles, archives, bibliothèques, documentation…),

- Les métiers de l’histoire de l’art, de l’archéologie, de la conservation et de la restauration dans des organismes publics ou des sociétés privées.